Royal Bourbon Industries : Une nouvelle dimension

25 mai 2015

Royal Bourbon Industries : Une nouvelle dimension

Plus important transformateur de fruits et légumes à La Réunion, Royal Bourbon Industries vient d'inaugurer une nouvelle unité de production destinée à accroitre sa capacité de production pour sa gamme actuelle, mais aussi à développer de nouveaux produits.

Quelles sont les caractéristiques de cette nouvelle usine ?
Nous disposons aujourd'hui de 2 600 m2  supplémentaires d'atelier et prévoyons de créer une vingtaine d’emplois. L'ensemble des travaux représente un investissement de quelque 9 millions d'euros financés pour la moitié sur fonds propres et pour l’autre par l'Europe, la Région Réunion et l'État. La CGSS (service prévention) et EDF ont également apporté leur soutien à ce projet. Ce nouvel équipement qui a nécessité pas moins de deux ans de travaux, intègre des solutions d'optimisation de la gestion des déchets et de la consommation énergétique.

Quels nouveaux produits vous permet-il de développer ?
Grâce au procédé de surgélation IQF, Royal Bourbon Industries est en mesure de proposer autant aux professionnels qu’aux particuliers, une gamme de fruits et légumes locaux surgelés de qualité Premium. Nous avons également lancé une gamme de confitures, compotes et salades de fruits en portions individuelles de 30 g en parallèle des desserts de fruits individuels de 100 g distribués en grandes surfaces. Cette ligne de portions individuelles permet également de réaliser des salades de fruits pasteurisées ou de 4ème gamme (frais sous vide).

De surcroit, nous assurons désormais la fabrication des briques de jus de fruits Ceres à La Réunion grâce à une nouvelle ligne de production Tétrapak.

Quid de votre collaboration avec le fabricant de Ceres ?
Nous sommes partenaires depuis 15 ans de Pioneer Foods ; géant sud-africain de l'industrie agro-alimentaire, présent dans 85 pays. Suite à un accord de franchise industrielle, nous fabriquons désormais localement une partie des jus Ceres, jusqu’ici importés, ce qui nous a permis de diminuer les prix pour le consommateur réunionnais mais aussi de développer notre activité à l’export.
Nous incorporons déjà à nos jus, des matières premières locales, comme l'ananas et les letchis et souhaitons au fur et à mesure inclure d'autres fruits locaux.

Quels sont vos objectifs de production ?
Notre ambition à moyen terme est d’accroître notre production, et la création de nouveaux produits, dotés de critères qualités très performants notamment pour accéder à certains marchés d’exportation.
Ce nouvel outil représente un formidable atout pour la filière réunionnaise des fruits et légumes en termes de capacité et d’éventail de productions possibles. Pour rappel, sur les 35 000 tonnes de fruits et légumes transformés consommés localement, 85% sont issus de l’importation.
L’objectif de Royal Bourbon Industries est d’augmenter de 40% le volume de fruits et légumes transformés d’ici 5 ans pour atteindre 15% de part de marché.
Par ailleurs, nous souhaitons proposer aux pays européens et Mayotte, des produits à base de fruits locaux, dont la grande qualité est désormais reconnue à l’extérieur de la Réunion (comme l’ananas Victoria).

Actu précédente

Actu suivante